Phantom

Devialet : la French Tech monte le son !

Start-up parisienne créée en 2007, Devialet s’est imposée depuis comme le leader des amplificateurs haut de gamme. Son créneau ? Un système d’amplification hybride unique au monde appelé ADH (Analogique Digital Hybride) qui combine la qualité de l’analogique et la puissance du numérique. 

Plus simplement, il s’agit d’une technologie capable de restituer au plus près une musique, comme si vous aviez l’artiste en face de vous. Le son est ainsi amplifié sans distorsion ni bruit parasite. Une nouvelle classe d’amplification, avec des performances mille fois supérieures aux systèmes existants. Une success story à la française comme on les aime qui a mené 3 passionnés jusqu’aux portes du géant Apple…

Des produits à l’image d’une France d’excellence

Les produits Devialet, c’est quoi ? Ce sont des amplificateurs très pointus allant de 5 000€ à 30 000€ qui s’adressaient d’abord aux experts et aficionados du son mais qui s’ouvrent aujourd’hui au grand public, notamment avec la sortie en 2015 de leur produit phare Phantom. Et cocorico : c’est un produit français ! Devialet emploie une cinquantaine d’ingénieurs (acoustique, mécanique, électronique, traitement de signal et informatique…) dans leurs bureaux de Paris, ses haut-parleurs sont fabriqués à Fontainebleau et les produits sont assemblés à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). En somme, 95% de la valeur ajoutée industrielle est basée en France. Une image d’excellence et de sophistication à la française pour faire rêver le monde entier. 

Des ambitions qui vont au-delà des frontières

Car après tout, la musique, c’est quelque chose qui n’a pas de frontière, qui nous rassemble quelle que soit notre culture, qui nous fédère. Alors pourquoi se limiter à un business purement français ? L’ambition de Devialet : devenir le leader mondial du son, équiper tous les devices son et s’ouvrir plus largement au grand public en s’intégrant aux téléviseurs, home cinémas, voitures… Et c’est plutôt bien parti quand on sait qu’ils ont été choisis par Apple pour équiper 15 de leurs boutiques avec leur système Phantom et que le groupe automobile Renault, l’un des soutiens financiers de l’entreprise, considère que l’acoustique dans une voiture va devenir un élément clé.

Une innovation qui fait forcément parler d’elle

Alors comment communiquer quand on a une technologie encore jamais vue sur le marché ? Eh bien on le dit, tout simplement ! On revendique le fait qu’on a la meilleure technologie. On le dit en s’appuyant sur le web et les réseaux sociaux, mais aussi via les relations presse en visant des magazines très prescripteurs dans le milieu de la high-tech. Et ça paye : sur les 12 derniers mois du lancement, Devialet a bénéficié de 1270 articles à travers le monde. Le chiffre d’affaires a été multiplié par plus de 10 en quelques années et la société emploie désormais plus de 160 personnes.

Packaging Gold Phantom

Des ambassadeurs et un réseau de distribution prestigieux

C’est d’abord dans l’œil (ou plutôt l’oreille) de Marc Benioff que Devialet a tapé, le patron de Salesforce, l’éditeur de logiciels de San Francisco. Totalement séduit par les performances extraordinaires de leur produit Phantom, il ouvre aux Français son carnet d’adresses et leur permet de s’offrir Neil Young, Beyoncé & Jay-Z ou encore Lars Ulrich, le batteur de Metallica, en porte-paroles de la marque. Pour coller à cette image, Devialet choisit un réseau de distribution prestigieux : Apple, les magasins Harrod’s (Londres), KaDeWe (Berlin), le Bon Marché et Colette (Paris).

L’œil de TechSell

Ce petit français devenu (très) grand peut se targuer d’avoir été comparé au géant des géants : Apple. Pourquoi ? Tout simplement parce que comme l’enseigne à la pomme, Devialet surfe sur la vague du « cool luxury », comprendre « le luxe accessible ». Faire accéder le commun des mortels à ce qui existe de mieux en terme de Design, de performance, et d’innovation. Et comme Apple, Devialet se développe avec un réseau de boutiques de grande qualité où l’expérience d’achat est reine : il faut évidemment avoir pu écouter sa musique préférée « en vrai » pour acheter une enceinte Devialet…

Marie Laurence Garrigue

Experte en innovation retail & expérience consommateur.

You May Also Like

Chamber NYC

Un jour, un concept store
Chamber

Graanmarkt 13

Un jour, un concept store
Graanmarkt 13

Andreas Murkudis

Un jour, un concept store
Andreas Murkudis

LN-CC

Un jour, un concept store
LN-CC

1 thought on “Devialet : la French Tech monte le son !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *