vendeur connecté

Les nouveaux défis des vendeurs face à la digitalisation en magasin

Des bornes géantes à l’entrée de la FNAC, des cabines d’essayage connectées en magasin, des infos sur les produits accessibles partout, tout le temps… Les exemples de digitalisation des points de vente ne sont plus rares. Une grosse (r)-e-volution qui s’opère depuis quelques années dans le retail, et qui a nettement modifié le métier des vendeurs. Comment ont-ils dû s’adapter à cette digitalisation omniprésente ? Quelles solutions de formation proposer pour leur permettre de rester indispensables en magasin ?

Client roi et R.O.I

Un point de vente digitalisé utilise des innovations numériques pour générer plus d’engagement et de trafic (sur place ou sur son site). Grâce à ces points de vente « augmentés », on pourra donc fidéliser le client et lui offrir une expérience de plus en plus immersive. Avec l’essor du tout internet, les points de contact sont devenus multiples : téléphone, ordinateur, vente physique… Les magasins doivent s’adapter à ces nouvelles manières de consommer en créant une histoire, un schéma de vente qui se retrouve sur toutes ses plateformes d’achat. Applications sur smartphone ou tablette, plateforme de shopping identique sur tous les types d’appareils, bornes en magasin, réalité virtuelle, QR codes… On enrichit l’expérience consommateur et on facilite le travail des retailers

Grâce à cette digitalisation, les magasins peuvent mieux s’organiser quant à leurs stocks, leur merchandising ou tout simplement les besoins de leurs clients. Digitaliser, c’est donc faciliter le back office et libérer les équipes de tâches coûteuses et à faible valeur ajoutée. On ne facilite pas seulement l’expérience du client mais bien celle également du vendeur, qui possède tout un tas d’outils au service de son art. Evidemment, il faut aussi savoir s’équiper intelligemment car la digitalisation doit faire partie d’une stratégie de vente réfléchie et non pas d’une lubie, et en aucun cas remplacer le rôle du conseiller de vente. 

achat réalisé avec smartphone, sans attente en caisse

Le vendeur devient influenceur

La digitalisation des points de vente permet donc d’accompagner les vendeurs pour accroître leur disponibilité, certes, mais la digitalisation « tout court » a évidemment permis aux clients de se renseigner en profondeur sur les produits… La seule solution pour les conseillers de vente face à cette situation ? Savoir générer chez un interlocuteur de sincères émotions, qui elles, génèreront l’envie d’achat. 

Mylène Charenton, Campus Senior Manager chez TechSell Group en a fait son fer de lance : « Nous sommes vraiment passés du storytelling au storyselling. Désormais, lorsque l’on forme nos animateurs ou vendeurs au Campus de TechSell Group, on leur apprend à faire vivre une expérience aux clients. Cela passe notamment par des cours d’improvisation théâtrale et via des interventions de formateurs spécialisés sur certains domaines de compétences. Le but, c’est vraiment que le vendeur devienne acteur de sa vente et que ce ne soit pas le consommateur qui le guide, malgré le fait que ce dernier est de plus en plus informé sur les produits. » 

De plus en plus exigent, le client peut donc avoir une grande connaissance du produit, voire même challenger son interlocuteur. Pire, il s’agacera facilement s’il a l’impression de perdre du temps. Reconnaître à quelle étape du parcours d’achat en est le client et l’enrichir d’une expérience intense et engageante : c’est là l’avantage concurrentiel qu’un vendeur peut apporter. Digitaliser, c’est avant tout créer un écosystème pertinent où chaque point de contact avec la marque doit être cohérent, fluide et au service de son histoire. Mais la technologie et le digital n’ont pas « d’avis », et le client le sait bien. Le vendeur, lui, en a un, et permet de finaliser l’acte d’achat, mais surtout de se souvenir de l’expérience vécue, notamment s’il est formé à l’image de l’entreprise. Faire des vendeurs d’aujourd’hui des influenceurs de leur marque demain : voilà le véritable défi à relever. 

You May Also Like

VITRINE SHOP

Du lieu de vente au lieu de vie, le magasin se réinvente

LA RIVE GAUCHE

LOS ANGELES RIVE GAUCHE au Bon Marché : un air de Californie à Paris

leboncoin

Pourquoi les e-commerçants ont-ils intérêt à ouvrir un pop-up store ?

Livebox 4K Orange

Tapis rouge, pop-corn et clapet à action, vous êtes bien en boutique Orange !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *