Le Live Shopping : pourquoi un tel engouement ?

Dans un contexte où la crise sanitaire et la distanciation sociale qui l’accompagne n’ont fait qu’accentuer la notion de « e-retail », la tendance du Live Shopping s’accélère jusqu’à en devenir le concept tendance du moment. L’équipe de TechSell vous propose un tour d’horizon sur cette notion qui s’inscrit plus que jamais dans l’air du temps. 

Le Live Shopping : késako ?   

Le « Live Shopping », englobe, selon nous, deux notions. D’un côté, le Livestreaming traditionnel tout droit venu de Chine, qui permet de découvrir et d’acheter des produits présentés à travers des vidéos en live. De l’autre, le Personal Shopping, à distance, plus tourné vers la personnalisation et l’accompagnement, par le biais de prises de rendez-vous et de conseils personnalisés. Réelle tendance ou phénomène de mode lié au contexte sanitaire actuel, le Live Shopping gagne en popularité.  D’après le cabinet Frost & Sullivan , le chiffre d’affaires global du live shopping devrait atteindre 413 milliards de dollars d’ici 2022 : une aubaine pour les marques confrontées à des consommateurs encore réticents à l’idée de venir flâner en magasin ! D’autant plus lorsque l’on sait que ce concept présente d’autres avantages :  

  • Développer sa notoriété : Outre le fait d’être présent sur un canal de vente supplémentaire, le Live Shopping permet d’attirer les « shoppertainment », ces consommateurs à la recherche de divertissement. 
  • Economiser son budget marketing : Intégrer le Live Shopping, c’est aussi adopter une nouvelle stratégie marketing, plus ciblée, qui permet d’économiser les méthodes « classiques », en accédant à une communauté de followers déjà existante. 
  • Personnaliser son offre : Face à des conseils sur-mesure, les clients qui visualisent les vidéos en live peuvent obtenir directement des réponses à leurs questions. L’instantanéité et le conseil sur-mesure : un réel vecteur d’expérience client ! 

Un concept prisé par le secteur du luxe 

Les nouveaux protocoles de sécurité post-COVID peuvent parfois s’avérer difficiles à mettre en œuvre, et ce, quel que soit le secteur. Mais peut-être encore plus pour les retailers qui opèrent dans le secteur du luxe, alors qu’il est presque impossible de maintenir un semblant de parcours client en magasin.  

C’est pourquoi de nombreuses marques de mode haut de gamme et grands magasins misent sur une manière différente de vendre : aller à la rencontre du client plutôt que d’inviter le client sur place.  

Les Galeries Lafayette Haussmann ont lancé, depuis le 22 mai, « Exclusive Live Shopping », leur nouveau concept de shopping virtuel. Cette solution, imaginée par la start-up GoInStore, permet à la clientèle de bénéficier de l’accompagnement d’un Personal Shopper, ou de faire appel à un conseiller de marque rattaché à l’une des 70 enseignes Luxe et Créateurs partenaires. Parmi celles-ci, Balenciaga, De Beers, Guerlain, Hermès Beauté, Bottega Veneta, Louis Vuitton ou encore Dior. A noter que ce dispositif de vente vidéo est complété par la « Liste des Envies », où chaque client a la possibilité d’indiquer les pièces qu’il désire voir.   

Autre marque qui a passé le cap : Gucci avec « Gucci Live », uniquement disponible à Florence pour le moment. Ce nouveau service permet aux clients de discuter en temps réel avec des conseillers Gucci, installés dans une nouvelle boutique « high-tech » prénommée Gucci 9 , spécialement conçue pour permettre à la clientèle de faire leurs achats à distance. 

Et même en tant que « petite enseigne », on se prend au jeu ! La marque de mode féminine Roseanna (7 points de vente en propre, un réseau de 150 revendeurs et un e-shop) a installé, depuis la mi-mars, un service de personal shopping par téléphone. Les clientes peuvent prendre rendez-vous avec la responsable de la boutique du Marais, qui lui font découvrir en ligne des collections de la marque.   

… Mais pas que !  

Les expériences digitales sont mises à l’honneur pour réinventer la relation client.  

En Belgique, Ikea propose désormais des rendez-vous vidéo gratuits de 30 minutes spécialement dédiés aux questions d’aménagement. Intéressant, dans un contexte où les consommateurs n’auront jamais passé autant de temps chez eux.  

Véritable jeu phénomène du confinement, Animal Crossing s’inscrit probablement comme la porte d’entrée du Live Shopping dans l’univers du gaming. Et c’est dans cet environnement que Gemo, l’enseigne de prêt à porter du groupe Eram, a choisi de présenter sa nouvelle collection, recréée en pixel art. Les joueurs d’Animal Crossing pouvaient alors découvrir la collection printemps-été 2020 dans la boutique virtuelle, et relooker gratuitement leurs avatars.  

Le secteur de la beauté se lance aussi ! A l’image de « Oh My Cream », qui a développé deux nouveaux services pour « continuer à faire plaisir à sa clientèle, en toute sécurité ». L’e-shop de cosmétiques tendances propose des consultations en visio de 30 minutes, pour bénéficier de conseils et de recommandations personnalisés avant de passer commande sur leur e-shop. Et si vous déplacer en boutique ne vous dérange pas, vous pouvez profiter du « Call & Collect » : réservation de vos produits par téléphone, paiement à distance grâce à votre smartphone et retrait de vos colis, sans faire la queue !  

Quand les réseaux sociaux s’en mêlent  

Depuis plusieurs années déjà, le Social Selling fait beaucoup parler de lui. Si la tendance était déjà en marche, tout laisse à penser que la crise sanitaire et les mesures de confinement imposées ces derniers mois vont accélérer la donne.  

En mai dernier, Facebook nous présentait le lancement de Facebook Shop :  son nouvel outil pour permettre aux commerçants de créer facilement une boutique en ligne sur les réseaux sociaux et aux clients d’explorer l’univers des marques plus en détail et, dans certains cas, de réaliser des achats, sans avoir à quitter le réseau social.  

Sur Instagram, les influenceurs se prennent déjà au jeu, à l’image de Charlotteaime, qui faisait découvrir début juin son dressing en live en partenariat avec Valérie, une personal shopper du Printemps Marseille qui donnait ses tips sur la manière d’accorder les différentes pièces ensemble.   

Ces derniers mois de crise ont donc prouvé la nécessité de digitaliser le retail, non plus seulement à travers des sites e-commerce, mais bien avec de nouveaux outils comme, entre autres, le Live Shopping : maintien du lien avec la clientèle, personnalisation, distanciation sociale forcément respectée…

You May Also Like

Management de proximité digitalisé : pourquoi les équipes commerciales doivent aussi en bénéficier

Interview croisée : Sandra & Issaka nous parlent du métier de Visual Merchandiser

La réalité virtuelle marque son grand retour dans le monde du retail

CHECK LIST

10 Tips pour une animation commerciale réussie avec Caroline, experte In-Store Activation chez TechSell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *