Withings connecte la santé 1


Withings, vous connaissez ? C’est une start-up française, pionnière de la santé connectée. Cette année, Withings est passée à la vitesse supérieure. Le 26 avril dernier, la start-up a rejoint la division « Digital Health » de Nokia Technologies. Récit d’une ascension.

 

withings santé connectée

© L’Atelier BNP Paribas

Une idée originale

Avant, quand vous vous pesiez, seul un chiffre – pas toujours flatteur- apparaissait sur la balance. Mais ça, c’était avant. Withings a eu l’idée d’améliorer les objets de la vie quotidienne liés à la santé et plus largement au bien-être. Comment ? En augmentant les services fournis par ces objets… sans toucher au prix. Quand vous vous pesez avec une balance Withings, vous avez désormais bien plus d’indications sur votre corps ! Et ça fait toute la différence. Grâce à une application reliée à la balance, vous pouvez suivre de nombreuses données (masse musculaire, graisseuse, hydrique, osseuse…). Trois produits connectés ont vu le jour : un tensiomètre, un baby monitor, et une balance.

Des partenaires de choix

Withings développe des produits et une plateforme de centralisation des données collectées par ses objets. Mais il fallait bien un tiers pour traiter ces données, les rendre accessibles aux consommateurs. Withings a alors choisi des partenaires qui sont des fournisseurs d’applications (coaching sportif, diététique), mais aussi des professionnels de la santé (Quest Diagnostic aux Etats-Unis).  Grâce à une API, ils peuvent proposer à leurs utilisateurs les services adaptés à leurs besoins. La balance est donc connectée et les infos recueillies sont consultables dans l’application « Health Mate », par exemple. D’un point de vue marketing, Withings met en place des partenariats efficaces avec des acteurs reconnus. La start-up permet par exemple à ses balances connectées de récolter les données du tracker d’activités lancé par la Nike : NikeFuel. Les utilisateurs des balances Withings WS-50 et WS-30 peuvent accéder aux données du NikeFuel directement sur l’écran de celles-ci au moment de la pesée ! Mais ce n’est pas tout ! Withings collabore également avec les chercheurs de NutriNet-Santé, en partageant les données collectées via ses produits. Avec Axa, c’est un appel à projets sur les innovations en matière d’objets connectés qui a permis à Withings de faire connaître ses produits à une partie des souscripteurs du groupe. Belle idée ! Withings à la Fnac

Une industrie de services

La révolution des usages est en marche grâce au marché des objets connectés (IoT) ! L’objet n’est plus apprécié pour sa valeur en tant que telle mais pour tous les services connexes qu’il apporte. Vous appréciez bien plus votre téléphone depuis qu’il est devenu « smart », non ? C’est pareil avec les objets connectés. C’est donc une véritable mutation industrielle qui est à l’œuvre, avec le passage de la manufacture d’objets au design de services.

Une approche grand public de la santé connectée

Avouez-le, à l’annonce d’une maladie, vous êtes au moins déjà allé une fois regarder sur internet de quoi il s’agissait. Avec les technologies numériques, la médecine vit une véritable mutation de ses usages. Les patients s’informent en ligne, tandis que les médecins opèrent une transformation digitale progressive. Les fournisseurs de services comme Withings l’ont bien compris et s’inscrivent dans cette dynamique. En développant des outils qui facilitent la prise en charge des patients par eux-mêmes, Withings participe à la prévention des risques de santé. C’est ainsi que la start-up travaille avec les médecins du site automesure.com sur le suivi de l’hypertension. Withings rend la santé connectée accessible au plus grand nombre, en faisant la promotion d’un mode de vie plus équilibré.

Former une nouvelle force de vente

Withings a su investir le secteur de la santé connectée en prenant une longueur d’avance sur ses concurrents. Avec à terme un objectif : aider ses utilisateurs à mener une vie plus saine grâce aux technologies. Cependant pour bon nombre de personnes, ces usages sont encore nouveaux. Il va donc falloir initier les futurs utilisateurs à ces différents produits, leur expliquer l’intérêt des objets connectés mais également les rassurer quant à l’utilisation de leurs données. Pour cela, rien de tel qu’une personne physique qui leur parle, en face à face ! Car même si une partie des transactions de cette pépite de la FrenchTech se fait en ligne, il n’en reste pas moins que la majorité des ventes a lieu chez des distributeurs physiques. Une occasion en or pour mettre en place une nouvelle force de vente, dédiée aux nouveaux services qu’offre la French Tech. Des forces de vente passionnées par leurs produits, formées aux caractéristiques fonctionnelles mais également, et surtout, sur les usages. L’idée étant que les futurs clients/utilisateurs puissent s’apercevoir du champ des possibles qui leur est offert avec de tels objets. Withings à la Fnac St Lazare


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Commentaire sur “Withings connecte la santé