Les innovations technologiques à l’assaut de la santé


Etre opéré à distance ? Anticiper l’apparition d’une maladie ? Disposer d’une prothèse à bas coût imprimé en 3D ? Bienvenue dans votre monde ! Les innovations technologiques et commerciales viennent à l’assaut de la santé et agissent comme un véritable raz-de-marée. Une nouvelle ère est en marche…

technologie-medecine

innovation-technologique-sante

 

Lunettes pour Tous : une belle success story

De la pédagogie, Paul Morlet, fondateur de la société Lunettes pour Tous, n’en manque pas. Avec un nom qui claque comme un slogan, et un leitmotiv imparable : « une paire de lunettes à 10 euros en 10 minutes », il a tout compris ! Seul problème : s’aventurer sur les plates-bandes des opticiens, des mutuelles et des verriers relève plus de l’Ultra Trail que de la promenade dominicale ! Simple point de détail pour Paul Morlet, qui, fort de sa première réussite entrepreneuriale en 2010, déjà dans l’univers des lunettes (Lulu Frenchie), remet le couvert avec Lunettes pour Tous. Il propose aux myopes, astigmates et autres presbytes, une solution rapide et 5 à 10 fois moins onéreuse que la concurrence. Mobilisant toutes ses économies, le voilà qui ouvre une première enseigne à Paris en mai 2014, suivie d’une seconde, à Lyon, l’année suivante. Lunettes pour Tous, c’est actuellement une centaine de collaborateurs, près de 6 millions de chiffre d’affaires, et l’ouverture programmée d’une dizaine de points de ventes à l’instar des corners installés en 2016 à Marseille et à Nîmes. La marque a plutôt réussi sa promotion, remportant même le Grand Prix Unibail-Rodamco, le 22 septembre dernier. Consacrée « enseigne la plus innovante de l’année », la startup a reçu une dotation d’un million d’euros. L’organisateur a d’ailleurs pour ambition de faire tester les produits innovants du lauréat en centre commercial, via plusieurs dispositifs type boutique physique ou points de vente éphémères…ce qui tombe plutôt bien, vu l’intention affichée par Lunettes pour Tous d’étendre son influence en France.

Les innovations : une lame de fond dans le secteur de la santé

Si l’innovation commerciale menace clairement les acteurs bénéficiant d’une rente de situation, elle séduit les clients en abaissant les prix sans perdre en qualité. A ce petit jeu, les innovations technologiques risquent bien de renverser la table, notamment dans le secteur de la santé. Alors, si vous êtes plutôt inquiet à l’idée que la réalité ait rattrapé la science-fiction, passez votre chemin, car la génétique, la robotique, l’internet, et les nanosciences, sont les nouveaux envahisseurs. Santé de demain : agir plutôt que réagir S’il est difficile de se rendre compte du processus en cours, certains faits sont là, et sont têtus ! Tous ces biocapteurs, de plus en plus précis et miniaturisés, et de moins en moins chers, intègrent déjà nos montres, nos chaussures, ou nos vêtements. Ces collecteurs de données laissent entrevoir une médecine plus proactive, nous plaçant au cœur de notre propre santé. Le spectateur devient acteur. La future génération d’applications sera capable d’agréger nos données santé récoltées par nos différents objets connectés. Autrefois cloisonnées et inexploitables, ces données biologiques, mais aussi émotionnelles et environnementales, permettront d’agir, et non de réagir, de prévenir plutôt que de guérir ! Soit un retournement total du fonctionnement du système actuel. Soins qualitatifs et prothèses synthétiques Oui, les robots faisaient partie du décorum de la science-fiction…dans les années 1940 ! Les innovations dans le domaine de la robotique ont désormais un impact opérationnel dans la santé. Les robots télécommandés assurent déjà une présence à distance des personnels soignants, opèrent des patients, et réalisent en toute autonomie les tâches médicales et hospitalières de base. Certes, le personnel est confronté à cette concurrence (déjà visible depuis de nombreuses décennies dans l’industrie). Voyons ces innovations sous un angle optimiste : gain en qualité et en précision des soins, temps libéré pour les soignants favorisant l’accompagnement et le suivi des patients, interventions moins risquées en zone de guerre, etc. D’autres innovations majeures sont porteuses d’espoir, à l’image des technologies bioniques intégrées dans le corps humain. Si l’ambiance RoboCop (le film date de 1987 tout de même, actualisez-vous !) vous laisse perplexe, pallier aux handicaps via des implants et des prothèses synthétiques offre de jolies perspectives à ceux qui souffrent. Ajoutons enfin l’impression 3D, outil qui réduit les coûts de fabrication, autrefois jugés faramineux.

Enjeux pour les marques

Qu’ils soient médecins, infirmiers, pharmaciens, ou opticiens, les acteurs établis n’ont d’autres choix que de prendre acte des progrès technologiques et des évolutions commerciales. Surtout quand elles bonifient les services santé délivrés aux patients. C’est alors aux marques de leur démontrer toute la potentialité de leurs produits, en engageant un travail pédagogique stratégique. On ne vend pas des objets connectés en lien avec la santé comme on vend des voitures. Cette pédagogie passe par la formation d’experts et de démonstrateurs, capables de présenter l’intérêt de ces innovations, qu’elles soient technologiques comme commerciales. Les marques ont donc intérêt à former leurs équipes à travers des animations et des ateliers spécifiquement conçus pour répondre à ces approches. Notre agence accompagne régulièrement des startups pour améliorer leur capacité à convaincre les prospects de miser sur leurs produits notamment les objets connectés. Alors, ne passez pas à côté d’opportunités, et devenez à votre tour la prochaine success story !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *