Avec les ateliers Fnac Kids, le stop motion et Star Wars tu découvriras !


Les mercredi 14 et samedi 17 mai prochains, les ateliers Fnac Kids permettront aux enfants de s’initier à l’art du stop motion et de l’effet spécial, le tout aux côtés des personnages charismatiques de Star Wars …

 

Un vaisseau tu choisiras, le décor tu construiras…

 

photo (16)

Les jeunes Obi Wan Kenobi, habillés pour l’occasion aux couleurs de Star Wars, auront la chance de réaliser eux même un petit film en stop motion –image par image. Pour ce faire, rien de plus simple, l’animateur qui les encadre leur présente le matériel : un kit de lego Star Wars, fourni par la Fnac, comprenant les personnages et les vaisseaux. Il leur propose de créer le décor, puis imagine avec eux le scénario. C’est parti pour une heure et demie de création artistique, de débats houleux (pas facile de mettre d’accord le scénariste et les acteurs!) et de franches rigolades ! Grâce à un appareil disposé sur le plateau, les enfants peuvent alors prendre des photos des vaisseaux volants, des personnages en pleine action, etc.

Les ateliers Fnac Kids en quelques mots

Les Espaces Fnac Kids proposent gratuitement, chaque mercredi et samedi, des ateliers culturels et ludo-éducatifs, pour favoriser l’éveil et la créativité des enfants de 4 à 12 ans. Ce programme d’animations vise à stimuler la créativité, l’imaginaire mais également l’apprentissage des enfants.

Au programme des Ateliers Fnac Kids, encadrés par des animateurs professionnels, les enfants peuvent mener l’enquête, créer leur pop-up card, devenir photographe, découvrir la magie, ou encore apprendre l’anglais ou créer son Art Attack avec Disney.

Un moment privilégié entre la marque, le client et le point de vente

Les ateliers ludo-éducatifs de la Fnac permettent de transformer les points de vente en points de rencontre : « Il n’est pas question ici de push produit, mais de créer un réel attachement à la marque » nous explique Anne Claire Bribes, chef de projet Techsell Kids, à l’origine de l’organisation de ces ateliers. L’animateur, à la différence d’un démonstrateur, n’évoque pas le pack utilisé ou la possibilité d’acheter tel ou tel produit. Celui-ci est réellement là pour enchanter le client, ici, un prescripteur important : l’enfant.

« Nous sommes une enseigne ludo-culturelle, c’est donc en toute logique que la Fnac a voulu créer ces ateliers, ils s’inscrivent parfaitement dans notre ADN de marque. Par ailleurs, nous voulions développer notre image sur ce point là, cela nous semblait important de nous rapprocher de notre identité première de point de vente culturel » explique une personne du service communication de l’enseigne. « On est arrivés sur un constat : nous avions l’offre et le magasin, c’était un avantage que nous nous devions d’utiliser face à nos concurrents du e-commerce, comme Amazon par exemple » ajoute-elle.

Un bel exemple de l’intérêt de la réappropriation du point de vente !

_ _ _

Vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *