5 questions à…Anthony Leroy [La Minute Retail] 1


L’équipe de Mieux Vendre est très heureuse  d’inaugurer  cette nouvelle rubrique du blog et de donner la parole, pour l’occasion, au dénicheur d’innovations retail: Anthony Leroy du blog La Minute Retail!

  • Qui es-tu?

Bonjour, je m’appelle Anthony Leroy. Pour les informations professionnelles, je vous invite à vous rendre sur mon profil Linkedin, ça sera plus simple :). J’en profite pour remercier le blog MieuxVendre de m’avoir sollicité pour cette première interview, c’est un grand honneur !

Plus globalement, je m’intéresse beaucoup aux nouvelles technologies et au monde de la distribution, c’est pourquoi je me suis décidé à lancer le blog La Minute Retail il y a quelques mois.

Et plus globalement encore, j’ai une formation en communication ce qui fait que je suis aussi toutes les nouvelles tendances du moment. En fait, cela paraît peut-être bête à dire mais je suis très curieux des façons dont les marques et les enseignes essaient d’entrer en contact avec les consommateurs et la créativité dont elles font preuves notamment à l’aide des nouvelles technologies.

  • Peux tu nous parler de la Minute Retail ?

Bien sûr, La Minute Retail est un blog sur les innovations dans le monde du retail. Je précise que je me concentre surtout sur ce qui se passe à l’intérieur du magasin.

Même si le point de vente a toujours été quelque chose de crucial pour les enseignes et les marques, il est en pleine mutation en ce moment, et les retailers cherchent à toujours mieux coller aux nouvelles tendances de consommation. Je trouve cela particulièrement intéressant d’observer ces changements et d’en faire part sur le blog.

Pour la petite histoire, j’ai officié préalablement au sein du blog Connected Store (je vous invite chaleureusement à le parcourir si ce n’est pas déjà fait). C’est au sein de cette équipe formidable que je me suis réellement passionné pour tout ce qui fait que la technologie interactive vient renforcer le magasin physique !

J’en profite pour dire que la tenue d’un blog sur ce sujet est une activité vraiment plaisante. Ce qui est génial, ce sont les synergies et les échanges qui peuvent naître ! L’interview d’aujourd’hui en est la preuve.

  • Comment travailles tu, quelles sont tes sources ?

Au niveau du travail à proprement parler, le process est très simple : il est surtout basé sur une veille quotidienne. Sans cette veille, La Minute Retail ne serait pas grand chose en fin de compte ! Cette activité me permet d’être au fait des dernières innovations retail sur lesquelles communiquent les enseignes ou les prestataires.

Je me sers de tout ça pour rédiger les billets que vous pouvez retrouver sur le blog. Aussi, j’essaie d’être le plus exact possible d’où la nécessité de recouper des informations et parfois d’entrer en contact avec les enseignes ou les agences liées au projet. Je dois avouer qu’à ce moment là, la rédaction de billets peut vite devenir chronophage !

Concernant les sources spécifiquement, j’en ai beaucoup ! Que ce soit des sites spécialisés ou des blogueurs anglo-saxons et français. Le dénominateur commun est généralement le retail mais il faut aussi savoir regarder ailleurs notamment sur les sites/blogs/magazines plus orientés technologie et innovation, ou vers le marketing plus généralement.

Sans ordre de préférence, je citerai L’Atelier, Retail Customer Experience, Retail Design Blog, Influencia, Le Lab E-Commerce, PSFK… il y en a tellement !

  • Quelles sont les grandes tendances retail que tu as pu identifier au travers de tes nombreux billets ?

Je pense que je ne vais surprendre personne en citant les mots “web in store”, “digital store”, “web to store”, “magasin connecté”, etc. Ce sont des termes que nous retrouvons souvent dans les articles d’experts de la distribution et de directeurs marketing.

Le blog me permet de me rendre compte chaque jour que nous sommes dans une période particulièrement fascinante pour le retail où les enseignes et les marques sont en train de revaloriser le magasin physique grâce à toutes les potentialités du digital, du web et des technologies interactives.

Une tendance qui me frappe peut-être plus que les autres est celle du mouvement des pure-players vers le retail physique. Cela peut prendre des formes différentes (ouverture de “magasins standards”, pop-up stores ou bien des shop-in-shops grâce à des partenariats avec des enseignes plus traditionnelles) mais cela découle toujours du constat que le point de vente en dur reste le canal préféré des consommateurs (pour preuve, un sondage publié par Ipsos en avril 2013 a montré que 72% des Français manifestent leur préférence pour le shopping en magasin plutôt que sur internet) et que l’expérience physique de shopping reste très importante.

Pour continuer sur ce sujet, j’ai trouvé particulièrement intéressant cet article récent intitulé Pourquoi les fondateurs de Pixmania ont arrêté le e-commerce dans lequel Jean-Emile Rosenblum explique pourquoi son frère et lui se sont détournés du e-commerce pure et ont décidé de lancer l’enseigne The Kase.

  • Quelle serait ton innovation retail préférée et pourquoi ?

Question difficile tant il peut exister d’objectifs et de contraintes dont nous ne sommes pas forcément au courant!

En ce sens, nous pouvons avoir tendance à être davantage impressionnés par un magasin où des dispositifs interactifs sont présents partout avec de la PLV dynamique et “catchy” que par un magasin où les dispositifs technologiques sont peut-être moins visibles mais ont un objectif plus concret. Il faut se dire que la technologie est un moyen et non pas une fin. En ce sens, un déballage technologique pourrait venir littéralement cannibaliser le point de vente et avoir un effet contre-productif. Il faut pouvoir trouver une balance entre les équipements technologiques et le rôle de l’humain dans le parcours d’achat.

Cependant, il y a bien des exemples pour lesquels je suis plus enthousiaste que d’autres, je dois bien le reconnaître !

Si je devais piocher un billet sur La Minute Retail, je prendrais : Le shop-in-shop Shoes Of Prey.
Je trouve que cette initiative représente particulièrement bien ce dont je parlais à la question précédente, c’est-à-dire ce mouvement des pure-players vers le retail physique. L’expérience online de Shoes Of Prey est basée sur le personnalisation des chaussures par les clientes.

 

Crédit photo-Shoes of Prey

Proposer une version physique de cette expérience aurait pu se faire en mettant simplement des écrans en libre-service dans un point de vente. Mais là, l’ex pure-player démontre une véritable prise en considération des nouveaux défis qu’il doit affronter en mettant en place un design particulier et un agencement adapté qui invite les clientes à l’inspiration.

Sans entrer dans les détails, des tablettes tactiles fixées à une table circulaire donnent la possibilité aux clientes de customiser une paire de chaussures. Les différentes matières permettant la personnalisation sont accessibles sur la table, les clients peuvent donc réellement se projeter dans leur future paire. Bien sûr, des conseillers sont également là pour les guider, et un mur présentant des paires déjà customisées a été installé pour mieux inspirer les clientes. L’expérience est complète, la technologie a un rôle prépondérant mais elle reste au service du point de vente et s’intègre naturellement dans le parcours d’achat, 10/10 ! 🙂

Pour finir, j’ajoute que nous ne sommes pas en reste en France avec des sociétés comme Improveeze qui a récemment lancé Sublimeeze, une vitrine interactive intelligente permettant de décupler la présentation de produits en lieux physiques. J’ai vraiment hâte de voir comment les marques et les retailers vont se servir de cette technologie pour créer une relation au produit et au point de vente encore jamais vue


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “5 questions à…Anthony Leroy [La Minute Retail]